retour


avril, mai, juin 2009

"Qu'arrivera-t-il quand ayant tiré de mon corps ce que mon corps avait à dire, sur cette vie, tout au long de cette vie, il n'y aura plus à en écrire que la mort ou le silence?
Le corps a donné corps à ma rage d'interpréter l'Homme, et le monde. L'exploration des ténèbres, c'est lui.
L'extraction de la lumière, c'est lui.
La reconnaissance de l'âme, lustrale ou cloacale, c'est lui.
Les grands sentiments, l'impérieuse luxure et le traitement des obsessions qui comptent : les sens, non-sens et contresens de l'existence, c'est encore lui.
Lui enfin, l'informe entonnoir où se pressèrent, à l'en obstruer, mes désirs, mes ivresses, mes souffrances, mes passions mécréantes et créantes. "

Marcel Moreau, Insensément ton corps, Cadex, 1996




" Nul n'en fait la remarque,
mais elle,
dans elle,
dans l'intime elle,
s'entendait dire:

YYYAAAHH ! YYYAAAHH ! FAIS LOOPING FAIS LOOPING!
FAUT FAIRE LOOPING! YYYAAAHH !

Le Tabac. La brasserie. La fontaine. L'horloge. La foule. Les pigeons.
Peu de vent. Le ciel. Elle. Lui. La barricade. Julien, Julien il se
demande si tout le monde pense autour de lui. Si tout le monde,
en même temps, peut avoir quelque chose à penser. Ça fait des tonnes
de pensées perdues, toutes ces choses qu'on se dit dans sa tête
sans le dire à personne. Pause ... "

Edith Azam, Amor barricade amor, l'Atelier de l'agneau

 

 


" il ya eu du malheur pendant des générgtions là où j'en suis si épargnée, dans le pays où je suis née, dans le pays où je vis.
( ... )
je me sens malade, des paroles et du silence, des deux à la fois.
les bonnes paroles et le bon silence, je n'en entends pas et je n'en serais
pas malade. le mari de hol-hol peut-être très silencieux,
une sentinelle de silence. un peuplier. "

Sabine Macher, Adieu les langues de chat, Seghers, ,2002

 


"...on pourrait danser et chanter, lire, s'écouter parler, faire honneur au public, on aimerait aussi se taire, gesticuler sans être vu, sous cape..."


Carte Blanche à la Résidente,
Autour de Sabine Macher et de son invité, le poète Joseph Mouton



La fête du Canal Saint-Martin

La Maison de la Poésie ouvre ses portes pour la fête du Canal Saint-Martin
Un après-midi autour des mots lus, entendus, écoutés. Mise à disposition de livres dans le jardin de la Villa Beauséjour, déambulations sonores, découvertes