retour


octobre, novembre, décembre 2008

« Je te supplied’arriver…
J’ai commandé une tasse de café
et
craignant d’être en retard
j’ai oublié
mon porte monnaie…»
Maram Al Masri, Je te regarde, Al Manar, 2007


Carte blanche à Maram El Masri

Jeudi 20 novembre. Sur la Péniche Spectacle

Ses invités:

Le poète Albert Bensoussan

Le violoniste Antonin André Requena

Claire Novack lit les textes de Maram en français







Les poèmes du joueur de flûte

« La nuit, il n’y a pas de désert. Tout est très noir. L’espace vite happé. Vite restitué. Le sable infiltré partout. Les plis des vêtements. Les narines. La gorge. La poitrine. »

Rachid Boudjedra, Cinq fragments du désert, éditions de l’Aube

Une comédienne : Séverine Recouvrot et un musicien : Moëz Bouslah, aux flûtes et aux percussions orientales, pour des poèmes d'auteurs contemporains : Tahar Bekri, Mahmoud Darwich, Tahar Ben Jelloun, Venus Khoury-Ghata... et un conte mettant en scène "l'ogresse" , figure de la société arabe.



Eric Sautou

Klee

Klee
peint le rose
en bleu
toujours
le rose
en bleu

*
Klee
est précis
comme un chat sur ses pattes
les quatre

*
Klee
une fois terminé
s'en va avec ses mains